21
Mai

Le rail, quel progrès !

   Ecrit par : Roland   in De port en port

Le rail, quel progrès !

On a du mal à imaginer la révolution provoquée par l’arrivée du chemin de fer dans nos campagnes au milieu du 19ème siècle.

Tenez par exemple, je suis parti de Digoin (Saône et Loire) en SNCF pour récupérer ma voiture laissée à Saint-Jean de Losne (Côte d’or), et parcourir les 125 km – à vol d’oiseau –  qui séparent ces deux étapes.

Et bien,avec le chemin de fer, il m’a fallu à peine 5 heures pour réaliser cette liaison !
Ce qui représente, rendez-vous compte, une vitesse moyenne ferroviaire époustouflante de 25 km/h !

En détail : Digoin-Paray le Monial  par autobus en 15 minutes, puis correspondance de 1h15…
Paray Le Monial-Montchanin en une demie heure (toujours en autobus) et à peine 35 minutes de correspondance…Montchanin-Dijon en TER à la vitesse d ela lumière en 25 minutes plus 40 minutes de correspondance pour les 25 minutes du dernier trajet vers Saint-Jean de Losne. Et là, une petite demie heure de marche à pied sous la pluie pour rejoindre ma voiture à l’ancienne écluse de Saint Usage.

Alors que pour faire le trajet aller des quelques 160 km de Saône et de Canal du centre, Candide et moi avions navigué  pendant 10 jours pleins  !!!

Bon d’accord, en voiture, j’ai mis moins de 2 heures pour revenir à mon point de départ, mais tout

de même…

Cet article a été publié le mardi 21 mai 2013 à 14 h 25 min et est classé dans De port en port. Vous pouvez suivre les commentaires sur cet article en vous abonnant au flux RSS 2.0 des commentaires. Vous pouvez faire un commentaire, ou un trackback depuis votre propre site.

Laisser une réponse

Nom (*)
Courriel (ne sera pas publié) (*)
Site
Commentaire